27/03/2005

Ils sont de retour !

Quel match mes amis !!!! Je n’avais pas vu les diables dans une telle forme au stade Roi Baudouin depuis Belgique - Rep. Tchèque en barrage pour la CM 2002. Et quelle ambiance !! Même contre les Pays-Bas , « l’ennemi », ça criait moins.

 

Beaucoup de satisfaction aussi bien évidemment. L’axe Kompany-Van Buyten tout d’abord : l’avenir assurément !! Simons au milieu : quel travail et quel autorité ! Comme capitaine, en plus, ca nous change de « Goor-le timide ». s’il pouvait le garder ce brassard………

Buffel à droite ensuite : rien à faire, quand il joue au milieu il a plus de rayonnement sur le jeu de l’équipe que devant. Il ne manquait qu’un Deflandre pour monter sur le flanc droit quand Buffel piquait (souvent) dans l’axe.

Un duo complémentaire devant pour terminer : avec un Emile retrouvé et un Pieroni qui ne fera que s’améliorer en acquerrant les automatismes qu’il lui manque avec les autres diables, c’est du solide.

Ajoutez un Proto qui est le digne successeur des Pfaff, Preud’homme et autres Piot, un Doll qui a montré qu’il était, défensivement, plus qu’une alternative à Deflandre et un Vanderhaege qui carbure au super et Aimé a son équipe…….

 

De plus ce soir les Diables se sont, il me semble, totalement réconciliés avec leur public !!

 

Bref, l’espoir renait


01:12 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/03/2005

Bolkestein

Les Vingt-cinq ont donc constaté en choeur que «la rédaction actuelle de la proposition de directive ne (répondait) pas pleinement aux exigences» de la préservation du «modèle social européen». Le texte sera donc modifié. Ouf…..

 

Il est clair qu'imposer une concurrence dans des secteurs aussi vitaux que le non-marchand n'est pas un gage de stabilité pour notre modèle social. De plus le principe du pays d'origine est, dans certains secteurs dont le non-marchand, synonyme de nivellement par le bas et de futur dumping social !

 

N’oublions pas néanmoins que la libéralisation des services dans toute l’Europe ne doit pas être abandonnée. Comme le révèle le bureau d’études indépendant  Copenhagen Economics mandaté par la commission, l’application de la  directive créerait 600.000 emplois nouveaux, L'abolition des barrières commerciales permettrait d'augmenter la consommation européenne et la valeur ajoutée de respectivement 37 et 33 milliards d'euros. La productivité et les salaires augmenteraient, les prix diminueraient...

 

A l’heure où les 25 mettent en place de nouvelles mesures pour relancer le processus de Lisbonne censé, rappelons le, faire de notre économie la plus forte au monde, il serait stupide de s’en passer.

 

 






12:25 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2005

Ca arrivera près de chez vous !!!

Le bourgmestre sera  donc le candidat qui totalise le plus de voix de préférence sur la liste la plus importante parmi celles qui composent la majorité communale.Et cela sans compter l'effet dévolutif de la case de tête. Merci les gars.........

De plus, les candidats condamnés pour violation des législations sur le racisme et le négationnisme pourront être frappés par une clause d'inéligibilité.

Parmis les autres réformes on pourra aussi noter, entre autres,  l'introduction d'une motion de méfiance constructive, la mixité hommmes-femmes dans l'exécutif et l'égalité H-F dans les listes ou encore l'appartenance du président du CPAS au collège communal.

Un pouvoir communal qui avait sacrément besoin d'un p'tit coup de dépoussierage

Bref, que du bonheur...


19:39 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/03/2005

Gros Louis

«Oui, il faut modifier la directive...»
OLIVIER MOUTON

ENTRETIEN

Commissaire européen en charge du Développement, le libéral belge Louis Michel était en Côte d'Ivoire ce week-end. Par téléphone, il s'emporte contre le climat «irrationnel» autour de la directive Bolkestein sur la libéralisation des services.

Quel est votre sentiment au lendemain de la manifestation contre Bolkestein à Bruxelles et alors que deux sondages donnent le «non» gagnant en France?

Je trouve que l'on fait une diabolisation injuste, d'autant que le président Barroso lui-même a estimé qu'il fallait aménager cette directive. Il est assez curieux que l'on adresse les reproches concernant la directive à cette commission-ci, alors même qu'elle ouvre le jeu et se dit prête à discuter. Je rappelle que c'est une commission à majorité socialiste qui a décidé de ce texte, sans qu'il y ait la moindre réaction à cette époque-là. Je ne comprends pas bien.

Le débat devient malgré tout irrationnel à ce sujet. Cela ne nécessite-t-il pas une autre réponse?

Mais... Quelle autre réponse? La seule possible, c'est d'avoir un débat objectif et dépassionné. Que l'on cesse de laisser croire que cette directive va être appliquée telle quelle alors que nous avons annoncé urbi et orbi qu'elle va être modifiée. Certains veulent apparemment taper sur cette directive comme une caisse de résonance idéologique. Alors que cette directive a été votée par une commission avec une majorité de socialistes. Que l'on m'explique un peu... Parce que notre commission est soi-disant un peu plus libérale, on s'empresse de taper dessus. C'est un faux procès.

Je suis d'accord que cette directive doit être modifiée, j'ai été un des premiers à le dire. Bien entendu qu'il faut la modifier! Tout le monde est d'accord.

Vu le climat, pourquoi ne pas la retirer et présenter un autre texte, plus consensuel?

Mais pourquoi faudrait-il la retirer? Pourquoi ne l'ont-ils pas retiré, quand ils avaient une majorité dans la commission? On peut la modifier de fond en comble si l'on veut, mais il ne faut pas jeter l'enfant avec l'eau du bain, hein! Tout le monde est d'accord sur le principe de base. Il faut faire déroger à cela toute une série de secteurs, c'est évident. La santé, l'éducation, oui! Tout n'est pas marchandisable. On n'a pas attendu qu'il y ait une manifestation pour dire ça. Je n'ai pas attendu les socialistes... Cette directive est devenue un objet de ralliement idéologique pour une gauche qui se cherche. Et qui se cherche un adversaire.

Le principe du pays d'origine, qui suscite le plus de controverse, est-il intangible à vos yeux?

Mais non, pour moi, il n'est pas intangible. Bien sûr que non, il n'est pas intangible... Tout est discutable, enfin. Mais ce serait un très mauvais signe envoyé vers le monde économique si l'on devait annoncer un retrait pur et simple de cette directive. Le politique doit encore prendre ses responsabilités par rapport à l'opinion publique. Pour la première fois, une commission affirme que sa priorité, c'est l'emploi. Y a-t-il un projet plus travailliste que celui-là? Mais de quoi se plaignent-ils... Je croyais que c'était le projet de toute la gauche européenne. J'ose espérer qu'ils n'ont pas changé de projet, quand même. Il faut de la compétitivité pour créer de l'emploi, mais dès que l'on parle de compétitivité, c'est l'horreur. Pendant cela, tous les autres avancent. Moi aussi, je veux préserver le modèle européen. Plus que personne. Et on nous tire dessus? Mais qu'est-ce que c'est? Sur quoi la gauche tire-t-elle? En France, ce débat est devenu complètement irrationnel. Bien sûr, il y a des choses à revoir, mais quand même.

La seule réponse à ce caractère irrationnel, est-ce l'explication?

Oui, je crois bien. Il faut demander à tous les acteurs politiques d'arrêter cette diabolisation. Mais c'est inouï de voir qu'une commission voulant corriger les excès de la précédente se fait critiquer par ceux-là même qui en sont à l'origine. Franchement, je ne comprends pas pourquoi on ne met pas davantage l'accent à ce sujet. Les socialistes n'ont pas bronché quand ce texte est passé.

© La Libre Belgique 2005

 


16:15 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Aaaaaaaahhhhhhhhhhhh !!!

La Libre Belgique




16:05 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/03/2005

Diable !

Jour J : 

Go Belgium ..... on y croit !!









21:52 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2005

Yad Vashem

Israël a inauguré mardi à Jérusalem un nouveau musée dédié à la mémoire des six millions de Juifs exterminés par les nazis. Le musée de Yad Vashem, le dernier en date consacré au génocide des juifs dans le monde mais aussi le plus grand, a été construit sur le mont Herzl, à l’intérieur du périmètre du mémorial de la Shoah.




21:19 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LA GREVE D UN AUTRE TEMPS

Par trois fois de suite, les travailleurs d'AGC Automotive ont refusé le plan de restructuration proposé par la direction réduisant encore davantage les chances de survie d'une usine qui a plus que besoin de tourner. La question est de savoir aujourd'hui jusqu'où peuvent aller les syndicats dans la défense des droits des travailleurs. Surtout que, dans ce cas-ci, une base indisciplinée - et probablement des éléments extérieurs de l'extrême gauche - ont phagocyté le mouvement lui imprimant une stratégie qui dépasse l'entendement humain. Aujourd'hui, les intransigeants sont prêts à tout perdre (au nom de quoi?) plutôt que d'adopter une attitude constructive pour sauver l'outil et l'inscrire dans la durée grâce à la performance. L'heure est grave pour l'ex-Splintex confrontée aux exigences de la mondialisation et l'on semble ignorer la menace de fermeture qui plane sur les outils. Quinze semaines de grève, c'est trop pour une entreprise qui, qui plus est, apparaît aujourd'hui comme un maillon (faible?) d'une multinationale dont le centre de décision est basé sous des cieux où le droit de grève est pratiquement inexistant. De plus, la longueur du mouvement fait qu'il est moins un moyen de pression qu'un suicide pur et simple.

Toutefois, ce serait se voiler la face que de nier la priorité qu'une multinationale accorde à la rentabilité et à la productivité au mépris du facteur humain. La direction a sa part de responsabilité dans un mouvement qui rappelle le triste passé de territoire peuplé de gréviculteurs accrochés aux acquis sociaux et dont la Wallonie voudrait se défaire. La brutalité de l'annonce et les maladresses dans la communication n'ont fait que braquer davantage les travailleurs. Sans oublier la difficulté de la direction à convaincre les leaders syndicaux de la justesse de ses arguments et de son plan. La (menace de) démission brandie par le directeur du site arrivera-t-elle à jouer le rôle d'électrochoc susceptible d'obliger les protagonistes à revenir à la table des négociations? Il est difficile de l'affirmer avec certitude, car patron et syndicats sont tellement campés sur leur position que chaque jour qui passe les éloigne d'une solution équilibrée.

Les dirigeants politiques wallons se doivent aussi de sortir de leur réserve, car lorsque des parties en présence ne savent plus se parler, l'arbitre doit davantage se montrer. Mais il est temps que la voix de la raison l'emporte dans l'intérêt de tous les protagonistes et de l'image de la Région wallonne. En espérant qu'il ne soit pas déjà trop tard.

PHILIPPE LAWSON

La Libre Belgique 14/03/2005


20:38 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

...


20:35 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/03/2005

   Quelle début de semaine.....Sacré Anne-Marie,

 
 
Quelle début de semaine.....
Sacré Anne-Marie, encore une......(de Marie !)
 
Qu'est ce qui est le plus honteux dans cette affaire??? Le fait que le 3ème personnage de l'Etat viole un principe constitutionnel, que-dis je un principe de tout Etat de droit ?? Ou bien que le parti de cette même personne trouve cela tout à fait minime et sans grande importance ??
 
Quand on est président du Sénat on doit défendre les principes démocratiques, être "au dessus de la mélée" afin de pouvoir dénoncer les entorses à ces principes, les dérapages fautifs. Quelle crédibilité auront encore ces dénonciations et ces remontrances dans la bouche d'un président qui donne un tel exemple ?
 
"Ah ! mais elle a agi en tant que Bourgmestre" dit-on d'un retour du Liban.... Elle n'est plus que bourgmestre alors?? plus présidente du Sénat??
 
Exit il y a quelques mois un Barbu bleu pour avoir du retard dans sa déclaration fiscale!! Au fait , on aurait du y penser,  il avait agit en tant que citoyen pas comme mandataire politique!!Mais pas touche à Maria ("Marie A., ministre" comme on dit chez Renault) ou Anne-Marie, ou encore aucune poursuite contre Isabelle pour détournements de fonds... Au PS l'éthique et la sévérité sont a géométrie variable.
A l'heure où le Nord du pays semble ne plus comprendre la nécessité de vivre dans un régime démocratique, le plus gros parti du sud ferait bien de montrer l'exemple....
 




15:13 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |