21/04/2005

Ecoeurant

L'ancien PDG de Carrefour Daniel Bernard a bénéficié, en quittant le groupe, d'une «retraite-chapeau» d'un montant maximal de 29 millions d'euros ainsi que d'une indemnité équivalant à trois ans de salaire.

Ces «retraites-chapeaux» ne constituent pas une somme versée d'un bloc mais un complément de retraite dont le versement sera étalé pendant toute la durée de la retraite des bénéficiaires. Pour M. Bernard, le montant annuel de ce complément de retraite sera de 40pc de son dernier salaire. En 2004 il avait touché une rémunération de 3,13 millions.

Luc Vandevelde, le président du conseil de surveillance, a aussi ajouté que M. Bernard avait perçu une indemnité «équivalant à trois années de salaire», en contrepartie de l'engagement de ne pas travailler «dans un métier proche du nôtre pendant 4 ans».

Le député UMP Pascal Clément, président de la commission des lois de l'Assemblée nationale, s'est dit "révolté" jeudi soir. "Que peuvent penser de cette indemnité les salariés de Carrefour, qui auraient besoin de travailler plusieurs vies pour espérer gagner le centième de cette somme?", s'est étonné M. Clément….

Source : La Libre Belgique 2005, Yahoo France


22:44 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Ecoeurant! Ca me rappelle l'affaire J-M Messier à l'époque....
Comment accepter ça quand on est caissier(e) au Carrefour? C'est assez pathétique...et puis on se plaindra encore du mauvais climat social et des grèves des salariés...Je veux bien mais y a aussi une part de provocation me semble-t-il!!!

Écrit par : Seb | 25/04/2005

Les commentaires sont fermés.