24/04/2005

«La chute de l’Europe»

Le chef de l’opposition italienne, Romano Prodi, estime qu’une victoire du «non» au référendum français du 29 mai ne serait pas seulement «la catastrophe de la France, mais la chute de l’Europe».

Si la France vote «non», ce sera «bien pire que le mouton noir», expression utilisée par le président Jacques Chirac pour qualifier ce que serait alors la France aux yeux de ses partenaires, a déclaré l’ancien président de la Commission européenne, aujourd’hui dirigeant de la coalition de la gauche italienne, dans un entretien à paraître dans l’hebdomadaire le Journal du dimanche.

«Il n’y aura plus d’Europe. Nous passerons par une grande période de crise. Le problème ne sera pas seulement la catastrophe de la France, mais la chute de l’Europe», at-il ajouté. «Un non serait catastrophique pour l’Europe sociale et économique, pas seulement pour l’Europe politique. C’est là toute la contradiction : tout le monde sait très bien qu’il n’y a pas d’Europe sans la France, or la France ne réalise pas la chance qu’elle a avec l’Europe. Elle doit donc réfléchir, car, seule, elle serait très faible», a ajouté M. Prodi.

«Il est impossible pour moi d’imaginer un non français. J’ai toujours imaginé la France comme le pilier de l’Europe», a poursuivi M. Prodi. «La Constitution n’est pas parfaite, mais c’est la meilleure possible à ce jour, et certainement un progrès dans la direction de l’intégration, sociale et politique, un pas en avant vers le modèle que la France a toujours défendu et promu.» Tous les récents sondages donnent le «non» vainqueur au référendum, bien que les deux partis de la majorité - l’UMP (Union pour un Mouvement populaire) et l’UDF (centriste) - ainsi que le Parti socialiste préconisent le «oui».

La Libre Belgique
Mis en ligne le 23/04/2005

12:17 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.