30/09/2005

Au revoir WAL-001

Sale temps pour le PS

 

Démission de Van Cauwenberghe. Geste « pro » pour un politique dans pareil cas ou départ avant l’annonce(ou l’étouffement) d’autres scandales plus grand encore ??

En tt cas beaucoup de mandataires (au féminin ces derniers mois) rouges auraient du faire de même afin de ne pas creuser encore plus le fossé d’incompréhension entre le peuple et les politiciens

 

« Despi » placé sous mandat d’arrêt (injustement sans doute….. ;-))

 

Et Elio qui ne sait plus quoi faire….

 

Enfin, au moins au point de vue communication tout va bien puisque aujourd’hui on peut trouver en 1ère page sur le site du PS :

 

Le PS veut améliorer le Code de démocratie locale

 

le PS propose une série de réformes ambitieuses pour renforcer la démocratie, accroître la transparence, améliorer l’information des citoyens et clarifier la situation des mandataires locaux...

 

« Accroitre la transparence »… Quand je vous disais sale temps !!!


23:17 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Sacré Karel....

Burundi

Le Burundi rejette la frime

Le nouveau pouvoir burundais, élu l’été dernier et issu de l’ex-guérilla hutue du CNDD-FDD qui s’est inspiré du Rwanda voisin- a décidé que, dorénavant, ministres et hauts fonctionnaires ne pourront plus acheter les luxueux 4x4 qui sont devenus le « status symbol » du continent. Le budget d’achat d’un véhicule de fonction est ainsi divisé par 6 ou 7. En outre, finis les pleins d’essence qui représentent la moitié d’un salaire ministériel, fixé à 313 dollars, a fait valoir le porte-parole du président Nkurunziza.

© La Libre Belgique 2005

Congo 

Les parlementaires fêtent leurs jeeps
Marie-France Cros

Pour certains Congolais, c'est carrément de la provocation. Lundi dernier, rapporte la presse congolaise, les parlementaires se sont rendus de Kinshasa à Boma, sur la côte, pour prendre possession de 620 jeeps Nissan lors d'une cérémonie conduite par le président de l'Assemblée nationale, Olivier Kamitatu.

Ce dernier est l'organisateur de l' «Opération Condor», qui a consisté à importer en groupe des véhicules, qui coûtent environ 22000 dollars pièce, selon l'agence de presse congolaise APA. Députés et sénateurs font valoir qu'ils ont payé ces jeeps en cotisant pendant un an 500 dollars par mois tirés de leurs émoluments pendant un an et complété la somme due en bénéficiant par anticipation de leurs «indemnités de sortie» du Parlement, qu'ils ne devaient toucher qu'à la fin de leur mandat.C'est bien là que le bât blesse. Au Congo, le salaire du fonctionnaire de base est, en effet, de... 2 dollars par mois, relevait dernièrement le journal «Le Phare». «Nous gagnons 1500 dollars par mois, indiquait un député à «La Libre Belgique», début 2005, contre 7000 dollars par mois à un ministre et 200000 dollars par mois à un vice-président.»

Six fois le budget Justice

Lorsque, quelques mois après cette déclaration, le Parlement élaborait le budget 2005, celui-ci ignorait les recommandations de la société civile(1) en faveur d'efforts dans le domaine social mais accroissait ses propres revenus en les faisant passer de 3,7 milliards de francs congolais (FC) à 4,8 milliards. Soit six fois plus que le budget accordé au pouvoir judiciaire, jugé essentiel à la reconstruction du Congo.

La seule liste civile du président Kabila (qui n'est qu'une partie des crédits affectés à la présidence, d'un total de 6,9 milliards de FC, soit 17 millions de dollars), soit 2,3 milliards de FC, représente 8 fois le budget de la Santé, 6 fois le budget des Affaires sociales, 16 fois le budget de l'Agriculture, 22 fois le budget du Développement rural.

Pas de rentrée des classes

La cérémonie de réception des jeeps à Boma s'est déroulée alors que la rentrée scolaire n'a pas eu lieu, au début de ce mois: les enseignants sont en grève parce que le gouvernement n'a pas honoré ses promesses, faites en février 2004, d'accroître leurs salaires jusqu'à 208 dollars pour le plus bas et 2080 pour le plus haut, en trois paliers. Atteindre le premier de ceux-ci n'a même pas été tenté.

Or, les traitements des enseignants sont si dérisoires que, depuis des années, ils sont remplacés par des cotisations payées par les parents et par une mise au travail rémunérateur (souvent la culture de champs) des élèves pour le compte des professeurs. Or, le gouvernement a annoncé la suppression de la «contribution des parents», cet été, ce qui laisse les enseignants pauvres comme Job.

Des milliers de fonctionnaires ont emboîté le pas des grévistes: leur traitement, lorsqu'il est versé, est largement inférieur à l'indemnité de transport destinée à leur permettre d'arriver chaque jour au travail.

Cumuler ou pas

Les seules actions du gouvernement congolais, jusqu'ici, ont été d'arrêter un dirigeant syndical de la Fonction publique, Romain Mutu Moyi, et de créer... deux commissions pour étudier la question.

Les parlementaires, eux, se consacrent à débattre du droit de ceux d'entre eux qui ont été désignés récemment par leur groupe politique à la direction d'entreprises publiques et semi-publiques de cumuler cette fonction et le traitement qui y est attaché, avec leur mandat parlementaire.

(1) Les chiffres qui suivent sont extraits d'un communiqué du Groupe d'action de la société civile pour la surveillance de la transition GAT/OCAP.

© La Libre Belgique 2005

PS

 

..... J…….



18:09 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2005

 


18:55 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Lettre ouverte à W

Michael Moore
Cinéaste et documentaliste
 

Cher M. Bush,

Pas la moindre idée de l'endroit où sont passés tous nos hélicoptères ? C'est le cinquième jour depuis le déferlement de Katrina et des milliers de gens, en attendant les secours aériens, demeurent captifs de La Nouvelle-Orléans. À quel endroit de la planète avez-vous donc envoyé nos hélicoptères militaires ? Avez-vous besoin d'aide pour les retrouver ? J'ai un jour égaré ma voiture dans un stationnement de Sears. Oh ! ce ne fut pas facile !

Savez-vous aussi où sont passés tous nos soldats de la Garde nationale ? Nous en aurions vraiment besoin aujourd'hui pour accomplir le type précis de mission pour lequel ils se sont enrôlés : porter secours lors de catastrophes naturelles nationales. Comment se fait-il qu'ils n'étaient là dès le début des événements ?

Mercredi de la semaine dernière, je me trouvais dans le sud de la Floride. J'étais assis dehors lorsque l'oeil de l'ouragan Katrina est passé au-dessus de ma tête. À ce moment, c'était seulement un ouragan de force 1, mais c'était déjà une assez salle affaire. Onze personnes sont mortes et des foyers sont encore sans électricité aujourd'hui. Ce soir-là, la météo a indiqué que cet ouragan se dirigeait droit sur La Nouvelle-Orléans. C'était il y a dix jours ! Personne ne vous l'a dit ?

Je sais bien que vous ne vouliez pas interrompre vos vacances. Et je sais aussi à quel point vous n'aimez pas les mauvaises nouvelles. En plus, vous aviez des bailleurs de fonds à rencontrer et des mères éplorées de soldats morts à ignorer, voire à diffamer.

J'apprécie particulièrement comment, le lendemain de l'ouragan, plutôt que de vous envoler vers la Louisiane, vous vous êtes rendu à San Diego afin de faire la fête avec vos copains du monde des affaires. Ne laissez pas les gens vous critiquer pour ça : après tout, l'ouragan était terminé, et que diable auriez-vous pu faire ? Mettre votre doigt dans une digue percée ?

N'écoutez pas ceux qui, au cours des prochains jours, révéleront comment vous avez officiellement réduit, cet été même et pour une troisième année consécutive, les budgets des corps de génie de l'armée américaine en Louisiane. Répondrez-leur tout simplement que même si vous n'aviez pas coupé les budgets des ingénieurs de l'armée, aucun ingénieur militaire n'aurait de toute façon été disponible pour réparer les digues puisque vous aviez pour eux des projets de construction beaucoup plus importants : construire la démocratie en Irak !

Le troisième jour, lorsque vous avez finalement quitté votre lieu de vacances, je dois vous dire que j'ai été ému de voir comment vous avez poussé votre pilote d'Air Force One à descendre sous les nuages, au-dessus de La Nouvelle-Orléans, afin que vous puissiez avoir un aperçu rapide du désastre. Ah ! Je savais bien que vous ne pouviez pas vous arrêter, puis attraper un porte-voix, grimper sur un tas de décombres et agir alors comme un vrai commandant en chef. Vous l'aviez déjà fait, alors inutile de le refaire !

Il y aura aussi ceux qui essaieront de politiser cette tragédie et ceux qui essaieront même de la retourner contre vous. Donnez instruction à vos services de souligner ces tactiques déloyales. Et ne répondez à rien. Même pas à ces satanés scientifiques qui ont prédit que cela arriverait parce que l'eau du golfe du Mexique se réchauffe sans cesse et qu'une tempête de ce genre devient alors inévitable. Ignorez-les, de même que toutes leurs alertes de poules mouillées à propos du réchauffement climatique. Après tout, il n'y a rien d'extraordinaire dans un ouragan qui s'avère si étendu qu'il correspond en fait à une tornade de force 4 qui s'étirerait entre New York et Cleveland.

Non, M. Bush, maintenez seulement le cap. Ce n'est pas votre faute si 30 % de la population de La Nouvelle-Orléans vit dans la pauvreté et que des dizaines de milliers de personnes n'avaient aucun moyen de transport pour quitter la ville. Ce sont des Noirs, après tout ! Ce n'est pas comme si une telle chose était arrivée à Kennebunkport. Pouvez-vous imaginez des Blancs laissés sur le toit de leur maison pendant cinq jours ? Ne me faites pas rire ! La couleur de la peau n'a rien, mais absolument rien à voir avec tout ça !

Vous avez la situation bien en main, M. Bush. Essayez seulement de trouver quelques hélicoptères de l'armée et dépêchez-les là-bas. Il vous suffira de prétendre que les habitants de La Nouvelle-Orléans et que le golfe du Mexique sont situés près de Tikrit.

Traduit  par Jean-François Nadeau

Source : DmJ



18:37 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/09/2005

 Snif......




22:32 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/09/2005

DRAGO

                         
 
Pour une fois qu'un Standardman savait garder sa langue en poche, il part...Pas de bol
Mais pourquoi le FC Séville ??? Le Betis j aurais compris mais le FC ???
Enfin...Le meilleur compliment vient peut etre du site de ce dernier : "Está considerado como uno de los mejores jugadores de la modesta Liga belga."............

09:35 Écrit par Ced | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |